slider

Présentation Générale

 

C’est vers 250 avant J.C que les Grecs, suite à une victoire militaire sur les Ligures, créent Nikaia, la future Nice et introduisent la viticulture sur cette partie de la méditerranée. Ce sont les Romains qui, créant là un important chef-lieu militaire implantent l’actuel vignoble a l’égare des garnisons, sur la via Julia Augusta. C’est là, le long de la future route de Crémat, qu’ils creusent deux imposantes galeries de plus de 50 mètres chacune pour entreposer le vin et l'huile d’olive.

En 1902 un prospère marchand niçois, Antoine Mari, redécouvre ces fameuses galeries parfaitement conserves. Elles serviront des lors de nouveau de caves a vin a la grande bâtisse  qu’il fera bâtir par dessus tout en s attelant a replanter le vignoble. Ainsi née le Château de Crémat.

Dans les années 1920 il devient la propriété de madame Irène Bretz, une riche américaine qui entame de grands travaux d’aménagement pour transformer le château en lieu mondain. Elle y donnera de grandes fêtes ou se côtoieront artistes, riche familles et têtes couronnées d’Europe venues passer l’hiver sur la Côte d’azur.

Dans les années 30 le Château est cédé a Pierre Thome. Il développera le vignoble, créera et présidera le syndicat des vignerons de Bellet au nom duquel il demandera en 1937 l’A.O.C. qu’il obtiendra finalement le 11 novembre 1941.

À la sortie de la guerre le Château est repris par Jean Banis qui a son tour s’attellera à développer le domaine viticole et parfaire la qualité des vins, puis cédera le château au publicitaire Jean-Pierre Pisoni.

Mais la véritable renaissance du château interviendra en 2000. Il est racheté par un couple de Hollandais, Germila et Cornelis Kamerbeck, grands amateurs de vins tombent amoureux de la Côte d’azur. Ce dernier s’inscrira même a l’Université de Suz La Rousse  afin d’acquérir les connaissances nécessaire à la réalisation de son rêve ; devenir vigneron. Dès lors d’énormes travaux sont entrepris avec notamment la construction d’une cave ultra-moderne juste à cote galeries romaines qui, dorénavant recevrons les barriques ou sont élevés les vins. Parallèlement Corneils Kamerbeck, transformera le vignoble pour en faire un A.O.C. entièrement Bio. Enfin le Château sera totalement réhabilité et un jardin à la Française de plus de 2000 m2 sera planté en ornement au milieu des tours ciselées et des remparts de style néo-Toscan.

En 2013 il s’associe à Olivier Bettati et lancent l’édification d’une orangeraie de 300 m2 ou des chefs étoiles réalise et revisite la cuisine Niçoise pour les convives des mariages, expositions artistiques, concerts, dîners de galas ou autres dégustation de ce vin rare.  Comme au début du siècle dernier, la magie des fêtes de la cote d’azur opère de nouveau au Château de Crémat.